Category

PERSONNEL

Category

A relire mes derniers articles, il est évident que cette période de fin d’année, de fin de carrière, de fin d’école n’est pas un long fleuve tranquille.

Si,  à la surface,  le canard semble paisible et avancer avec douceur, en dessous, il bat des palmes comme un malade…

J’essaie moi aussi de ne pas laisser paraître à la surface tous les soubresauts causés par ma mise en tenaille entre l’administration et  la justice. Difficile, le pot  de terre contre le pot de fer, David contre Goliath…beaucoup d’expressions mais une réalité qu’il faut affronter.

Je pensais que ce serait plus facile en gardant le nez dans le guidon…et ce fut possible tout au long de cette dernière année…surtout en regard des difficultés en tout genre qui ont bridé notre travail et occupé nos esprits. Malgré cela, on a tenu toute l’année, Isabelle et moi : pour nous mais surtout pour les enfants, toujours pour les enfants.

Mais, sur la ligne d’arrivée, il faut bien lever le nez pour passer la ligne .

Les derniers jours passent comme au ralenti….et tous ces témoignages d’amitié et de soutien réactivent des questionnements sans fin.  Impossible de ne pas  y penser quand chacun a sa petite phrase ou une intention, pleine de compassion ou de gentillesse. Cela devient , non pas des couteaux dans la plaie( faut pas exagérer) mais des moments d’émotion beaucoup plus forts et beaucoup plus difficiles à contenir que je ne l’aurais imaginé.

“Ne pas trop prendre à coeur”, laisser aller, penser à moi… le plus difficile est d’aller contre ma propre nature : je suis faite comme ça! Mais que ça fait du bien ! Tous mes amours, tous mes amis…qui me connaissent pas coeur sont  là, en rempart…et m’attendent pour la suite …je suis tellement entourée ! quel bonheur!

“Ne pas perdre de vue l’objectif” c’est la phrase clé que mon mari me donne toujours quand je suis en panne d’outil et chaque fois, elle me remet sur le chemin. Merci à lui pour TOUT : 30 ans d’amour et de  complicité…pour commencer. Justement, il a hâte pour les 30 suivants et c’est lui qui a tranché….avec son humour à lui :  “finies les conneries!” Je traduis : l’école est finie…plus que quelques jours!

Donc, ne pas perdre de vue l’objectif et pour cela jalonner  les étapes qui m’y conduisent.

Mes collègues,  devenues  mes amies au fil de ce temps d’école, ont tellement insisté (et elles ont eu raison) pour que je les réunisse autour d’un pot de départ. Oui,  ne pas partir seule, mais les oreilles remplies de leurs éclats de voix, mélées de rire et de  messages d’amitié. Le pot de départ :  ce sera le lundi 30 juin. Je voulais que ce soit dans ma classe…mon point de départ et d’arrivée. Tous ont insisté pour que ce soit dans le préau…il y fera plus frais!

En cette fin d’année, beaucoup de célébrations, de pots, de départs à la retraite…entre collègues, entre amis et puis les cérémonies officielles. Mais de ces dernières, je ne peux faire partie malgré l’invitation ; je ne pars  pas officiellement en retraite…

Cependant, “on” ne me privera pas de tout ce qui fait un passage d’une étape de la  vie à l’autre… J’aurai le plus important : ce pot de l’amitié,  moment privilégié,  entourée de tous ceux qui ont partagé  ce parcours .

Et puis, je ne fais sans doute qu’anticiper la décision du Tribunal Administratif qui décidera très bientôt (mon avocat vient de déposer un référé) que je serai réellement en retraite, en cette fin d’année soclaire comme c’était prévu, puisque j’ai 55 ans passés.  Je ne veux pas me poser en victime car, nom d’une pipe.. .je n’ai fait aucune erreur…ALORS!!!!!!!!!!!!!

Je suis d’autant plus sereine que j’ai passé le relais : “mes héritières.”sont en place pour l’année prochaine.

“héritières”…ainsi se sont-elles nommées puisqu’elles héritent de “mes trésors” : l’expression de mon travail, la matérialisation de ma pédagogie..des graines à replanter : ce sera un peu de moi mais, en pédagogie, plus encore qu’ailleurs, chacun réinvente, enrichit les productions des précédents pour adapter cette fabuleuse aventure qu’est la transmission du savoir à des enfants pleins de vie.

Je ne serai jamais bien loin., elles le savent , …surtout avec ce nouvel outil :  je ne serai qu’à un petit clic!

Disponibilité refusée ; prodédure en référé lancée! Il est hors de question que je me laisse détourner de mon objectif par des tracasseries administratives …Je ne vais pas attendre que l’on statue sur mon sort. Je reprends la main!

Prévoir ou subir! J’ai toujours choisi et je garde le cap. Il était prévu que j’arrêterais d’être maîtresse d’école  fin juin 2008 ; il est naturel que  je célèbre ce départ.

J’invite donc  tous ceux qui m’ont accompagnée dans ce parcours  à un pot de l’amitié pour boucler ensemble cette étape de ma vie ! 1976….2008 ! Quelques années au service des élèves dont 14 à l’école Jean Moulin.

Rien écrit depuis des semaines, normal…je suis en apnée…j’attends

Apnée : C’est le mot  qui correspond le mieux à ce que je ressens en ce moment. Après les turbulences du début d’année, je suis repartie, la tête dans le guidon pour traverser cette année scolaire, le mieux possible…Mais maintenant que la ligne d’arrivée se profile, je lève un peu la tête et j’essaie de voir..et la ligne d’arrivée, et ce qu’il y a derrière.

En d’autres mots.. où serais-je et que ferais-je en septembre? Instit retraitée? en dispo? d’autres possibilités?

A ce jour, ma situation administrative pour septembre est le retour à  temps plein puisque l’Inspecteur en regard des besoins, m’a refusé le mi-temps. Mais  il dit aussi attendre fin juin pour connaître les besoins et me dire s’il m’accorde ou non la disponibilité!!!!! Se basant sur les mêmes données, il m’oblige à reprendre à plein temps, donc ma disponibilité est refusée…Non….cela il ne me le dira que fin juin!!!! Où est la cohérence?

La disponibilité me permettrait d’attendre la décision du Tribunal Administratif “plus sereinement “….mais aussi de dégager dès maintenant mon poste pour un collègue et surtout pour l’équipe qui organise l’année prochaine.

Non, mon devenir professionnel, est en suspens ; je dois attendre les décisions de l’Inspecteur d’Académie et du Tribunal Administratif!!!  Je suis en apnée…et je ne suis pas Jacques Mayol…loin de là…

Comme mon devenir professionnel est une pièce “maîtresse” de mon équilibre personnel ….Je sens qu’un rien peut me déséquilibrer! J’espère tenir bon, ce que j’ai toujours fait, mais…je sens quand même que je fatigue! Mon épuisement de début d’année est toujours là à me le rappeler. Heureusement j’ai des ancrages solides et je passe en ce moment mon énergie à créer d’autres plate-formes. Souhaitons que cela suffira à passer le cap!

La réponse ne m’appartient malheureusement pas. J’avais commencé un grand article pour développer les possibles réponses à cette question, mais il me semble que pour comprendre ma situation, mieux vaut passer par des mots clés…ceux qui résonnent dans ma tête en ce moment….parce qu’ils ont apparemment perdu tout leur sens ! Je commence par le plus incroyable : SEDENTAIRE!

 1980 : Prenant le volant de ma dyane à 6h00 du matin pour rejoindre mon école, à 70 k ms de mon domicile, je ne me doutais pas au fil des kilomètres, sur la route « accidentogène »  de Genève que j’étais SEDENTAIRE.

 Dictionnaire : sédentaire : 1) qui sort rarement de chez soi 2) Fixe, attaché à un lieu, 3) Qui se passe, s’exerce dans un même lieu : emploi sédentaire. 

 Inutile de préciser que cet emploi dépendait de la grande maison qu’est l’Education Nationale :  l’endroit où l’on apprend la maîtrise de cette belle langue : le français : là, où les mots ont un vrai sens. Or un mot qui signifie l’exact contraire ne correspond à aucune figure de style : ni oxymore, ni chiasme, ni antithèse. Si ça n’existe pas, ce n’est donc pas possible ;  eh bien SI !

 En effet, j’ai appris  à mes dépends que lorsque j’étais enseignante remplaçante, pendant une période de 4 ans et demi où j’ai sillonné le département et hors département, puisque dans cet exemple extrême, j’allais dans l’Ain !!!!! J’étais SEDENTAIRE. 

Qui l’eût cru ?…même pas mon inspecteur de l’époque qui a découvert, en même temps que moi que les services effectués en temps qu’enseignant remplaçant sont « réputés  classés A »  (sédentaire) donc pas  classés B (service actif).

  C’est cette  «  réputation » qui a même trompé la gestionnaire responsable de mon dossier lorsqu’elle m’a assuré, oralement d’abord, puis devant mon insistance,  par écrit que je possédais bien les 15 années de  services actifs indispensables pour conserver mon droit à la retraite  à 55 ans tout en obtenant le concours de professeur des écoles, classé A : sédentaire !!!)

 A cause et grâce à cet écrit, je suis aujourd’hui en attente de la décision du Tribunal Administratif pour savoir si je serai A LA RETRAITE, L’ANNEE PROCHAINE, comme je l’avais prévu,  puisque j’ai 55 ans !

La reprise est faite. Mais comme pour  toute reprise (référence couture) il faut bien vérifier qu’elle tienne et  il faut  se concentrer. Donc, pour raconter mes mult vies, ça attendra encore un peu! Je rapièce les morceaux de l’école, petit à petit. ça commence à ressembler à quelque chose!

Mon temps est surtout absorbé, en ce mois de novembre par le plus important : la famille. La maison est remplie…deux enfants, maintenant trois avec les retrouvailles du grand fils.

Trois multipliés par l’amour, ça fait six, plus un joli fruit, petit ange blond, merveille absolue… et voilà nos sept enfants.

Je me régale, j’en profite un maximum….et les journées filent vite mais chacune est  remplie à raz bord, de rires, d’amour partagé et de projets multiples.

S’enfoncer dans la grisaille de l’hiver, protégés dans notre cocon, fourré avec autant d’amour et de joies, ça doit être ça le bonheur! Je confirme, c’est le bonheur!

Je reprends les articles laissés de côté…je pensais  remanier celui-ci,  mais finalement, je le laisse tel quel…Il est vraiment d’actualité pour m’aider à prendre du recul.

Je vais  me recentrer sur mon blog (bientôt site, j’espère)  parler de mes expériences, des valeurs qui guident ma vie et des combats qui me restent à mener. Des sujets concernant plutôt mes vies professionnelle et associative. Pour la vie personnelle, elle apparaîtra fatalement en filigrane mais pas plus…c’est bien pour cette raison qu’un  site sera un meilleur support que le blog.

Un coup dans le rétroviseur avec une rubrique “Le jour où..” et un coup d’accélérateur avec une rubrique : C’est parti pour…”

Vu que je suis à plus du 1/2 siècle, il y aura bien sûr plus des jours …comme celui où :
– j’ai travaillé pour la Chambre de commerce  comme instit.
– je suis devenue IRMA
– j’ai été reçue par  le garde des sceaux
– je suis passée de secrétaire à instit en un week end!
– je suis devenue syndic (bénévole) de copropriété

– j’ai trouvé un boulot en distribuant des prospectus
– je suis redevenue étudiante  à 48 ans
– j’ai été entendue à la Commission des lois

– j’ai travaillé dans un garage
– je suis devenue professeur des écoles
– j’ai organisé des manifs….
– j’ai créé un comité de soutien pour défendre un policier
municipal

–  etc…….

Pour la rubrique “C’est parti pour…” J’ai plusieurs pistes , mais d’abord, l’objectif prioritaire : être à la retraite….à la fin de l’année!

Et là, vastes sujets dont  le premier …que j’espère  intituler :

– obtenir gain de  cause devant le Tribunal Administratif.

Je saurai d’ici quelques jours si je peux commencer à raconter ce qui m’est arrivé et pourquoi je suis obligée d’aller au  Tribunal Adminstratif!

Je vais pouvoir commencer à raconter, les requêtes vont être déposées!

Quand on a plus assez de bras, de mains, de doigts pour les tenants et les aboutissants…il faut lâcher prise, pour ne pas se laisser emporter!

Lâcher prise pour reprendre ses esprits et réunir ses forces pour reprendre le problème à bras le corps! Je ne m’appelle pas Bramonte pour rien..on dit qu’il n’y a pas de hasard!

Donc deux objectifs : réunir ses  forces et reprendre ses esprits.

Pour le premier, je dors, avec des cachets….du coup, je ne rêve plus! Reposée, mais la tête toute la journée avec un nuage qui flotte à mi-hauteur.

Pour le deuxième, de jour en jour,  les analyses se font, les problématiques s’alignent, se classent. Je décharge ma tête de toutes ces idées dont certaines finissaient pas foncer…noires non! Mais quand même, c’est pas pour rien qu’on dit avoir les idées claires.

Il aura fallu plusieurs jours, le plus important est fait  : identifier les problèmes dans tous leurs aspects et ils sont complexes.

Et puis le plus important, je ne suis pas seule…formidable, tous ces soutiens qui m’aident à clarifier, à analyser, à trouver le chemin de la sortie.

Eh ben dis donc….on aurait jamais cru! Eh oui, j’ai mes limites…disons que tous les logiciels fonctionnaient à plein régime, mais que quelques virus se sont introduits et ont fait péter le système…il faut réinitialiser…passer l’anti-virus…

Métaphore informatique pour dire…prendre du recul!

C’est ce que je viens de faire…j’espère pas trop tard. Si c’est comme le nerf sciatique qui met autant de temps à se désenflammer qu’à se contracter! Ce sera sans doute assez long!

Il faut écouter les signes..l’année dernière lombalgie aigü…notre corps nous parle! Ok cette fois, je l’écoute!

Lire, voici  une de mes activités favorites : Je viens d’ailleurs  de  renommer les catégories de ce blog  en fonction des différentes activités qui me caractérisent, ça me semble plus cohérent avec le titre éponyme du blog.

Cette activité a une place de choix : elle est un des éléments indispensables à mon plaisir et à  la nourriture de ma réflexion, donc de ce site.

La pile de mes livres à lire, en cours de lecture, à relire,  ne cesse de monter…

Dès qu’un sujet m’intéresse…je fonce sur un ou deux livres. j’en avais déjà plusieurs en cours et évidemment avec tous les sujets passionnants à explorer, je viens d’en acheter quelqu’uns de plus.
Chouette, c’est les vacances!

“Je sais que je ne sais rien” disait Socrate qui fut mon maître à penser. Ce que je supposais adolescente  est devenu une révélation en classe de philosophie. Ma rencontre avec lui fut telle que dès mon premier devoir, j’obtins un 17/20. Il va sans dire que cette copie a traversé le temps et fait partie de mes trésors. Surtout quand on sait que,  pour mon excellent prof de philo, une bonne note, c’était 12!

J’ai toujours aimé lire…j’ai suivi  des études littéraires et passé un bac philo. Lire a donc toujours été,  d’abord un plaisir puis   plus qu’une activité , une nécessité. Un besoin de savoir constant  pour comprendre… Et comme on ne peut se contenter d’un point de vue, les livres s’accumulent vite.

Plus encore  maintenant avec la vitesse de  l’ordinateur qui permet des recherches très fines sur tous les thèmes possibles et inimaginables.
Bien sûr, je lis beaucoup, sur l’écran d’ordinateur mais, c’est  la rencontre avec le livre et  le rapport privilégié que l’on a  avec lui qui est pour moi très importante.

C’est aussi ce plaisir que j’essaie de communiquer à mes élèves, celui de tenir un livre dans les mains : une façon de lier une complicité avec le livre, avec chaque page que l’on tourne pour mieux s’imprégner d’un savoir à travers des mots, des phrases. Le premier contact est donc sensuel.
C’est drôle mais quand on choisit un livre dans une librairie, on le prend en mains, on le soupèse, on le feuillette…et sans doute que déjà, il “nous parle”…”nous attire” …ou nous est indifférent! Et souvent en un quart de seconde, on le prend ou on le repose! Allez savoir pourquoi! Ah oui, redevenons cartésien : le prix.

Il est vrai que j’achète mes livres…parce que je veux les garder, comme des amis avec lesquels on se retrouve de temps en temps, d’autant que souvent je surligne des passages pour pouvoir y revenir rapidement.

Lire, c’est comme partir à l’aventure…des autres mais aussi de soi-même. L’auteur  à travers ses récits réveille en nous des émotions, des intuitions! Le livre est un révélateur et un accélérateur de réfléxions.

Aujourd’hui, je lis peu de romans, manque de temps d’abord mais  surtout parce qu’au fil des années, je suis de plus en plus interrogée sur le pourquoi mais aussi le comment de la vie.

Il se trouve que ces dernières années se produit la jonction de  deux philosophies, celle de l’orient et celle de l’occident. Les premières  fondées sur des connaissances ancestrales mais surtout sur la personne prise dans son intégralité… et les secondes, sur la matière, sur ce qui se démontre par des preuves scientifiques!

L’un des premiers livres fut “Guérir” de David Servan Schreiber. La force de notre mental qui agit,  qui régit notre corps de matière…

Notre cartésianisme mis à mal! Eh oui ce n’est pas parce qu’on explique pas tout que c’est du domaine de l’imaginaire voire du charlatanisme! Il y a d’autres éléments qui nous dépassent mais que  l’on peut aborder par d’autres chemins qui nous étonnent, et parfois nous effraient!

Les grandes questions existencielles….pour lesquelles chacun cherche des réponses, ses réponses à travers celles des autres. Des expériences qui sortent de notre champ de compréhension et qui nous entrainent sur des terrains que finalement on se risque à aborder ; quelque part, au fond de nous, on se dit que ce n’est pas si incoyable, qu’en fait c’est notre cerveau qui n’a pas allumé tous les secteurs. Et que ce n’est pas parce qu’on n’y est jamais allé que ça n’existe pas!

Mes lectures nourrissent bien sûr toutes mes activités dont  celle d’instit avec lequel je suis ” à la source”.

Mon activité d’enseignante me permet d’accéder à des observations et des applications de ces recherches, notamment  dans la mise en place des apprentissages de la lecture : par exemple ,  “les sons en couleurs”  en sont le fruit.

Tous les thèmes finissent par se répondre.. que je lise sur le féminisme, le pouvoir de l’eau, la pédagogie ou la toxicité des aliments….
Mon petit cerveau essaie de mettre tout ceci en cohérence et ce blog en me permettant d’y laisser quelques traces avec ces posts aussi j’espère.

Celui-ci d’ailleurs  ne me satisfait toujours pas : je l’ai remanié maintes fois parce que je veux toujours atteindre plusieurs objectifs :

-qu’il corresponde le mieux possible à ma pensée (et elle évolue sans cesse, notamment au fil de mes nouvelles lectures) et

-qu’il soit compréhensible par ceux qui le liront ( et là c’est un exercice pédagogique très difficile puisque la pédagogie c’est adapté son discours au récepteur …et là je ne le connais pas!..

…enfin si, j’en connais quelques-uns…mes fidèles que je salue ici) Je sais qu’ils  ne mettront pas de commentaires (pourtant ça me ferait plaisir) ,  je les aurais en direct…c’est ce qui m’encourage aussi à continuer…..
 

Au début, bien sûr, j’ai fait le premier cercle des blogs et sites de ma famille…puis un autre cercle de ceux que je fréquente assez souvent…pour les avoir sous la main et donner une piste de mes intérêts.
Un cercle suivant fut évidemment celui des jeunes qui gravitent autour de nous…je dis jeunes , car évidemment, il y a plus de juniors sur ce type de média que de séniors.

On peut aller dans ce cercle en passant par le site de Géraldine, mais comme je connais et j’apprécie certains des artistes , j’ai eu envie de les mettre en lien direct.

Les arts sont presque tous représentés : l’image, mais aussi la musique et le dessin. J’ai déjà mis celui de Mona (chanteuse) et de Florence (vidéaste), je voulais aussi faire découvrir pour ceux qui ne le connaissent pas encore ZERRIOUH pour la BD.

Géraldine l’a rencontré lorsqu’elle était bénévole dans l’association de la Bulle d’Or de notre ville, il y a quelques années et ils sont devenus amis.
En dehors de Tintin et Astérix, ma culture et mon intérêt pour la BD s’arrêtaient là!

Et puis, comme les albums de Fairhid étaient à la maison, j’ai commencé à les regarder. Je suis tombée sous le charme de son univers,de ses héros, de la beauté de ses dessins et de la manière de nous entrainer dans l’histoire à travers le graphisme de chaque page.

Après plusieurs albums personnels et la collaboration à celui de Léa Parker, le voilà dans l’univers des mangas.

Le plus étonnant aussi, c’est qu’il arrive à se dessiner lui-même en petit personnage de BD et quand on le connaît, c’est très ressemblant. Mais si Zerriouh, tu es très mignon!!
En ce moment, il signe son manga et cherche un éditeur…alors!

Les sites et blogs qui en font partie sont peu nombreux.

Ce sont surtout ceux de mes proches, famille, amis et associations.
J’ai rajouté ceux de Mona et Florence, faits par Géraldine et accessibles sur son site.
Cela permet de connaître ces deux filles formidables, devenues amies de la famille et d’apprécier tous les talents Géraldine.

J’ai connu Florence dans un combat associatif que nous avons gagné, et nous sommes restées en contact. Plus proche de la génération de ma fille, elles ont uni leurs efforts pour faire découvrir leur travail et leur talent respectif.

De groupes en photos et de photos en chanteur, Géraldine a rencontré Mona, auteur-compositeur-interprète.
Photos, affiches et site, Géraldine suit Mona pas à pas.
Mona a sorti son premier album en décembre dernier et nous sommes tous devenus fans!

Je suis sûre que son talent, sa voix, sa personnalité vont bientôt exploser au grand jour pour le bonheur de tous.
J’espère par ce petit message y contribuer.

Photos, sites, DVD , chansons….
Trois filles, des multiples talents à découvrir sans attendre!