Hier, j’ai rencontré un médecin qui visitait maman (99 ans bientôt) et était étonné de sa santé et de sa bonne humeur. Et puis mon frère a posé la question sur la vaccination pour maman.Et là, il a été inarrêtable…et d’ailleurs je l’ai laissé parlé pensant qu’il allait partir pressé pour une autre visite!

NON! il voulait me convaincre et oscillait entre l’injonction et le mépris (pensant que j’étais stupide n’aillant aucun argument à faire valoir).

Que dire???

Rien, si ce n’est…nous n’avons pas les mêmes infos!

Mais même là, il renchérissait sur les anti-vaccins (non je ne le suis pas…) et tous les poncifs sur l’éradication des maladies, Pasteur, le respect des autres, l’engorgement des réa..tout ou presque y est passé!

Je comprends qu’il soit (vacciné ainsi que toute sa famille) mais lui non seulement est loin de comprendre ma position puisque je n’ai pas pu lui exposer mais surtout ne veut pas l’entendre!

Moment assez pénible d’être « agressée » mais c’est surtout l’impact sur maman et mon frère qui m’ont ennuyée!

C’est le remplaçant du médecin traitant et maman le regardait avec effarement…elle s’exprime difficilement mais n’a pas compris autant d’agitation. Pour mon frère, il l’a encore gardé un quart d’heure sur le palier et je pense pour le convaincre de faire la deuxième injection et faire vacciner maman!!!

Heureusement, nous sommes très proches et discutons beaucoup mon frère et moi…depuis des décennies, lui 70 ans et moi 68) mais ce genre d’intervention est déstabilisante…Maman n’est pas en état de choisir et tous ces prédicateurs ne font qu’apporter du trouble!

La seule chose qui m’anime, dans tous les domaines, c’est le doute! Ceux qui n’en n’ont pas, surtout dans le domaine médical je les fuis et je ne peux que me féliciter de l’avoir souvent fait.

Et justement, pour les vaccins, jusqu’en 1998, je n’en avais pas!

En 1995, j’ai convaincu ma fille de se faire vacciner contre l’hépatite B en l’accompagnant chez notre médecin traitant (confiance ) et en me faisant vacciner avec elle.

Et en 1998, les effets secondaires, avec notamment la sclérose en plaques, ont plus qu’inquiété, donc des années plus tard!

Nous étions passé à travers mais, c’est là que le premier doute est apparu…et depuis! je me renseigne sur la vaccination…

Cela ne date pas de l’année dernière! mais je n’allais pas lui raconter 20 ans de questionnements et de recherches..

Comme disait un médecin, grâce à cette crise, le débat sur la vaccination, jusque là réserver aux officines, va pouvoir être fait au grand jour…

En effet, le bouillonnement est en cours et ça va pas être simple pour ceux qui tiennent le couvercle fermement d’éviter tout débordement…

Nous y sommes et grâce à tous ceux très courageux qui nous informent, je me sens prête à participer encore plus.

 

Write A Comment