Un peu de douceur dans un monde de brutes! ça c’est pour le chocolat!

Que dire devant l’incompréhension d’un gâchis…. Colère, arguments : brasser des mots pour comprendre et se faire comprendre.

Je vais sur notre site d’école : moi je sais qu’il est en berne, c’est nous qui l’avons mis! Et pourtant j’y vais, je crois peut-être au miracle ! RIEN

Evidemment, il n’y a rien. Mais le plus surprenant c’est qu’il y a des visiteurs, des fois 10, 12!!!!et qui restent, mais que regardent-ils?

Il paraît que c’est , non c’était délassant, de regarder la mire de la télévision ! avant, il y a longtemps, quand il n’y avait pas ce déversement d’images et de bruits! Moi, j’ai une méthode assez simple, je n’allume pas la télé!

Par contre, voilà que je fais la même chose devant le site vide : ARRET DU SITE DES CE1 DE L ECOLE JEAN MOULIN DE BRIGNAIS

Au moment de son arrêt, le webmaster a mis son cri de colère devant le gâchis annoncé!

On l’a enlevé : pas l’habitude d’entendre des cris sur ce site…plutôt des rires et des  bruits d’enfants!

Et pourtant la colère était justifiée!!!! elle s’exprimera autrement! Il n’a pas dit son dernier mot!

Devant ce vide, un peu de douceur dans ce monde brutal..

Le remplir, écrire…et voilà quelques lignes qui s’égrainent…Mon soupir de fatigue, mon souffle de découragement mais aussi une grande respiration pour faire entrer cet air qui me manque en ce moment.

Ce n’est pas moi qui est écrit cela, mes doigts ont glissé sur le clavier…métaphore maritime, eh oui,  elle revient souvent : quelle galère, on est tous dans le même bateau, on coule..;on surfe sur la vague!

Est-ce de la poésie, peut-être, je demanderai à l’auteur, à l’occasion! En tout cas, des mots pour adoucir les tournoiements d’autres  mots qui se groupent en questions, masses qui tournent et qui tournent dans la tête et qui finissent pas faire mal à se cogner aux parois de mon crâne.

Il faut encore que je dorme, que mon esprit fasse le tri. Il faut que je trouve le bout du fil, heureusement pas le fil de la vie, mais celui de cette histoire pour y trouver des solutions. Je sais qu’il y a toujours des solutions….

Au moins deux, la bonne et la mauvaise.

Je laisse encore reposer tout ça, elle finira par se montrer.

Qu’importe, je suis en sécurité, bien entourée, retenue par la force et caressée par l’amour et l’amitié des gens qui m’aiment et qui dans ses moments un peu bousculés me le rappellent par leur sourire, leur présence, leurs conseils et leurs actes.

Laisser la tempête s’éloigner, vérifier les voiles et tirer les gréments…voilà je replonge! J’y prendrais presque goût.

Mais non, la vie court et m’attend : je dois reprendre ma place…allez encore un petit effort :l’aventure est tellement belle quand elle est partagée.

Write A Comment