Non classé

Liberté de choix!

Réponse postée sur le blog de Thierry Crouzet sur la liberté de choix…
Bonjour,

Comme Iza, je pense que le mot responsabilité est plus central puisque la liberté est avant tout la liberté de choix. Etre libre dans un système quel qu’il soit c’est être libre de choisir. Cette liberté de choix est d’ailleurs encore plus nette dans un système dictatorial que dans une démocratie. Se soumettre ou résister… Il n’y a pas évidemment de jugement de valeur, mais de vraies raisons pour ce choix.

Dans tout système, chaque individu choisit entre ce qui est proposé par l’Etat où il vit et les moyens qu’il a pour faire ce choix.

Dans une démocratie comme la France, chaque individu peut faire des choix, par exemple sur le net, on choisit de prendre un pseudo ou de mettre son nom.
Pas de jugement de valeur non plus, mais ça ne donne pas la même valeur au propos. Les individus par leur choix créent donc naturellement des hiérarchies.

Comme dans un vol d’oiseaux, je pense que chacun choisit sa position en fonction de ce qu’il est, leader ou suiveur. IL faudrait savoir maintenant, en repérant mieux les oiseaux savoir si ce sont toujours les mêmes.

Dans la communauté humaine, ce sont souvent les mêmes. Je ne pense pas que celui qui est toujours le leader soit le meilleur. Il est surtout celui qui a fait le premier pas, une fois….Le fameux premier pas qui coûte. En premier, il s’est prouvé à lui-même qu’il peut le faire. Le problème, c’est qu’il empêche volontairement ou pas les autres de le faire. C’est vrai qu’il faut un certain courage pour faire ce premier pas en s’exposant au jugement des autres.

Ensuite le leader selon sa philosophie de vie, choisit d’être celui qui décide de tout d’en haut même s’il contourne le statut de base (quand on a les manettes !) ou celui qui est responsable de l’organisation et de l’avancée du groupe pour le bien du groupe dont il fait partie,

Là, je peux développer des pages entières sur les processus de fonctionnement ayant eu ce rôle depuis chef de classe jusqu’à plusieurs fois présidente d’association. Ensuite, ça ne s’arrête plus, puisque vous avez su le faire une fois…on vient sans cesse vous solliciter…

Un des moments les plus intéressants est quand on décide de ne plus être leader, de passer le relais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *