Toujours suite au forum sur le blog de Thierry.

Comment peut-on faire son choix? Egalité des chances!!!!

Je suis instit dans une zone sensible où l’équipe a pu maintenir par une grande implication et des projets de vie multiples et variés la mixité sociale.
J’ai dans ma classe de CE1 des enfants de médecin, d’ingénieur mais aussi des enfants habitant les”sans abris de l’abbé Pierre” (Abbé qui avait sa maison familiale dans le village voisin). L’année dernière, un papa astrophysicien est même venu faire une “conférence” devant nos élèves (voir diaporama de notre site de classes)
http://ce1jmb.free.fr

Si j’ai choisi d’être institutrice dans l’école de la République, c’est pour donner plus à ceux qui ont moins en donnant vie à la devise de cette République : Liberté, Egalité Fraternité. C’est un travail de tous les jours puisqu’au départ, tous ces enfants sont très loin d’avoir les mêmes cartes pour me mettre dans la métaphore du jeu d’où est sans doute tiré cette expression : l’égalité des chances « t’as un bon jeu, t’as de la chance, ou t’ as tiré les mauvaises cartes , pas de chance ». Utiliser ce terme est pour moi, prendre le problème par le mauvais côté, celui des droits des enfants. Droits fondamentaux ….

Expression bancale car totalement incomplète : chaque droit ne peut exister que s’il a son corollaire : les devoirs.

DROITS DES ENFANTS et / donc DEVOIRS DES PARENTS

Ce sont les adultes responsables qui doivent faire respecter ces droits avec les moyens qu’ils ont, ceux que leur donne la société mais aussi ceux qu’ils doivent réclamer, s’ils estiment que la société est mal informée, organisée.

Une société qui néglige ses enfants est une société suicidaire…alors, les adultes que nous sommes, avons du pain sur la planche.

Créer un réseau libre, c’est choisir de défendre les droits fondamentaux que tous avons tous quelque soit notre origine mais en premier ceux de nos enfants pour que demain ils puissent vivre ensemble.

Pour cela, il nous faut sortir de nos conditionnements, familiaux, sociaux et culturelles…
Quel programme….
Et choisir, s’impliquer….bien sûr, au risque de se tromper.

Se tromper ????? Je réponds avec une de mes phrases fétiches :

Faire quelque chose, c’est risquer de se tromper, ne rien faire, c’est être sûr de se tromper ! »

Et puis la vie est un risque….qui nous sera fatal un jour !

Write A Comment