MON HISTOIRE

Suivante!

Je ne suis pas seule…ma famille, mes amis…non bien sûr mais il y a surtout mes autres moi-mêmes, qui sont là et qui se mobilisent : elles font le point et disent : suivante!

La petite fille, l’ado, la jeune fille….elles sont toujours là! Elles n’ont pas disparues parce que je les sollicite souvent, selon l’occasion.

Une de celles qui m’accompagne très souvent, c’est la petite fille, l’écolière, bien sûr, je suis maîtresse d’école! Et dans ces moments bousculés, elle était là et ses pleurs aussi ont coulé sur mes joues.

Je ne redeviens pas une enfant, je n’agis pas comme une enfant, mais c’est elle qui est  ramenée en moi à travers des émotions fortes, ravivées, douloureuses. Je la laisse faire, je me suis abandonnée à sa tristesse, j’étais trop fatiguée pour résister! Certaines blessures, apparemment cicatrisées se réveillent! Et puis je sais qu’un torrent de larmes nettoie, purifie. Ouvrir les vannes et attendre le retour au calme.
Ensuite, chacune à sa place…et  les autres, toutes les autres surtout les plus récentes viennent dans le cercle de discussion : on fait le point et toutes, par leurs conseils selon leurs expériences aident la femme que je suis devenue aujourd’hui, grâce ou à cause d’elles à faire le point, le fameux point final qu’on arrive pas à mettre tout seul.

Il est sans doute temps pour celle d’aujourd’hui de passer le relais à la suivante.

“Eh oui, pour qui tu te prends ? Passe le témoin et viens avec nous. Fais profiter la nouvelle de tes réflexions, de ton expérience toute neuve!

On dit … je suis devenu un homme neuf, une femme neuve. Les évènements agissent comme une mue. Souvent on s’accroche! Non, il faut savoir lâcher prise et passer le relais : suivante!

Elle est déjà prête semble-t-il, la suivante  : ..rassembler les bagages, choisir la direction …. elle se prépare…elle arrive, espérons,  bientôt!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *