Je viens de voir sur <a href= »http://www.publicsenat.fr/archives/emission.asp?emission=12&amp;selection=200707&amp;date=200706″>Public Sénat </a> un  documentaire très intéressant sur la parité, suivi d’un débat très édifiant. (prochaine rediff lundi 16 juillet à 12h16)

Pour moi, la démonstration est faite :La forme une fois de plus révèle le fond !

Sur le plateau, quelques femmes, la documentariste,  deux politiques de l’UMP et du PS, une journaliste, et deux hommes : un animateur qui reconnaît son incompréhension des arguments autour de la table et un auteur qui assimile les femmes à une catégorie…(et pourtant il vient d’écrire un livre sur la misogynie en politique !!!!!)

Le fond du problème est dans la manière d’aborder le sujet… la fin de l’émission atteint des sommets quand  l’animateur, au nom du fameux timing, laisse l’autre homme conclure  « Les femmes sont comme toute catégorie, elles veulent une part du gâteau… »

Je suis devant ma télé, je fulmine, je crie la réponse (personne ne m’entend sur le plateau, vive la télé interactive) , je fonce sur mon clavier et je l’écris !

« Les femmes ne sont pas une catégorie mais représente plus de la moitié de l’humanité !!!! »

Cette réponse n’est-elle pas évidente ? Alors que c’est un fait !

Si, même pour des hommes comme ce journaliste qui anime le débat ou cet auteur, qui démontre la misogynie en politique , cette évidence ne leur saute pas aux yeux….c’est que le chemin est encore long !

Au cours du débat, toutes les femmes autour de la table, qu’elles soient  journalistes ou femmes politiques ont ce même discours : Elles ne veulent pas une partie du gâteau, elles veulent simplement être actrices de la vie politique , au même titre que les hommes.

Depuis le jour où Robespierre a fait couper la tête d’Olympe de Gouges qui avait osé demandé l’égalité homme-femme , depuis plus de 200ans donc, les hommes résistent à la participation, à la représentativité des femmes en politique. Et toute l’organisation de la vie politique, au gouvernement, dans les partis et toutes assemblées représentatives en est la démonstration.

  « Il est plus facile de briser l’atome que les préjugés »

Comment faire ? Le documentaire révèle comment la loi sur la parité ( joli emballage) est détournée, avec subtilité, pour donner l’apparence d’une volonté d’égalité tout en  gardant la même organisation de base : un monde politique fait  pour des hommes, par des hommes !

D’où une évolution très lente , surtout suite aux dernières élections :  l’analyse des deux femmes politiques constate même  une « évolution stoppée » , voire un retour de bâton après la participation d’une femme à l’élection présidentielle et un peu plus de députés à l’assemblée !!!!! » Alors, mes p’tites dames….on a voulu faire les malines, on a voulu  y croire !!!  d’accord, vous avez obtenu plus de quantité, mais vous aurez  moins de qualité….ce qui veut dire moins de postes de responsabilité : comme il n’y en avait déjà pas beaucoup»

Car pour parler de qualité, donc de compétences, terrain glissant…

Comme les hommes ont exigé des femmes, dans toutes les hiérarchies publiques ou privées , qu’elles soient deux fois plus compétentes que les hommes pour le même poste, en faisant tout pour qu’elles n’y parviennent pas (le fameux plafond de verre)…quand elles y parviennent, comment peuvent-ils leur faire le procès de la compétence ?
Sont-elles compétentes ? la réponse est automatique : oui, deux fois plus !
D’autres questions ?

Devant ce débat, je ne peux que fulminer, constater et admirer. Ces femmes , toutes ces femmes sont formidables, courageuses et fortes. Car personnellement, je n’ai pas franchi le pas de l’engagement politique, politicien plutôt et quand je vois ce genre d’émissions, je n’ai qu’une envie, c’est de partir en courant.

Je les admire pour résister à autant d’humiliations, de railleries, de méchancetés, de coups bas au sens figuré, mais aussi au sens propre, d’après les récits qu’elles en font ! Quelle honte, quelle bassesse ! en arrivé à bousculer physiquement une personne relève de la bêtise ou pire  de la faiblesse inavouée.

Cette phrase s’impose alors : Pourquoi les femmes sont-elles si fortes ? C’est la faiblesse des hommes qui les y oblige !

A méditer….
Et je me dis qu’il faut cependant  trouver une solution radicale pour changer les choses…puisqu’il faut toujours une rupture et qu’on sera tous morts avant, à l’allure où ça va !
Je soumets cette idée : les femmes, toutes les femmes  devraient créer leur propre force de propositions politiques et appliquer la parité aux hommes. A ce moment-là, je crois que je m’engagerais !
 

Write A Comment