Une fois de plus, merci à ma fille chérie pour avoir reformater mon blog. L’ancien n’était plus opérationnel et j’ai failli perdre toutes mes productions.

Géraldine me les a récupérées et j’ai pu commencer à refaire le tri notamment pour les catégories qui sont nombreuses vus mes centres d’intérêt.

Malheureusement, les photos ont disparu mais j’ai fait le lien avec mes autres supports,Facebook, Tweeter et Instagram.

Ce blog, ouvert en 2007, avait pour vocation d’être un journal pour suivre pas à pas mon changement de vie : mon départ à la retraite! Mais ce ne fut pas un long fleuve tranquille! Bien au contraire je me suis vue plongée dans un cauchemar : piégée par ma propre administration. En relisant les textes qui ont jalonné ce bras de fer, David contre Goliath, je me dis que l’écriture est une aide formidable pour matérialiser, formuler des situations pour mieux les affronter. Je reprendrais tous ces articles pour finaliser le livre témoignage de MON HISTOIRE (catégorie)

Enfin sortie de ce piège..et plongée dans de multiples activités, comme l’associatif, j’avais laissé ce blog que je reprenais au gré de quelques lectures ou analyses. .

L’interface était  devenue obsolète…et je  m’y aventurais moins. Et puis, le confinement est venu ravivé, par effet retard, ce besoin d’écrire.

En effet, vu le contexte de cette année 2020, je pourrais mettre toutes les réflexions et analyses que j’ai mises sur le papier…Je vais sans doute nourrir les catégories politique et santé…

Pour l’heure, je dois terminer le livre témoignage qui va clôturer notre association le CCN-ARPEC, sur la prestation compensatoire, versée par des divorcés dépendant de la loi de 1975. Une dérive de cette loi qui a abouti à des aberrations!!!! Après plus de 20 ans de combat et heureusement quelques avancées, obtenues de haute lutte, notre association arrive à sa fin, surtout à cause de l’âge de nos adhérents qui vont passer le relais à leurs héritiers. En effet, ceux-ci  vont devoir assumer les conséquences de cette loi sur la prestation compensatoire de 1975.

Le site http://www.divorceprestationcompensatoire.fr/ la page Facebook du CCN-ARPEC en seront les traits d’union et ce livre témoignage le point final mais surtout la mémoire de ce combat pour en comprendre les rouages.

C’est un sujet tellement complexe que ce livre sera composé de quatre parties : la première est l’histoire d’une famille décomposée par la prestation compensatoire. Evidemment, aucun de nos adhérents n’a accepté de se donner en pâture pour raconter comment ils se sont trouvés piégés par cette loi. D’ailleurs il n’était pas question que ma famille soit non plus citée. J’ai donc décidé de raconter une histoire fictive mais qui reprend la trame où chacun se retrouvera. Je suis en train de terminer ce récit, mais il est difficile à écrire vu que je suis sur le fil où les émotions vives s’invitent à tout moment de la réalité vers la fiction. J’en ai écrit l’essentiel et j’ai demandé, notamment à ma meilleure amie d’en être une lectrice critique.

La deuxième partie sera traitée par notre avocate conseil qui reprendra les lois et  amendements. La troisième donnera des exemples concrets sur des dizaines de familles ne faisant bien sûr apparaître que l’essentiel sans coordonnées. La quatrième fera le rappel des actions de notre association et de ceux qui ont activement et bénévolement oeuvré pour sa réussite. C’est un énorme travail mais je  dois m’y tenir d’autant que je reçois de l’aide et du soutien dès que j’ose la solliciter, notamment pour la mise en page, l’illustration et l’édition….Merci Fairhid!

Vu le nombre de divorces et de familles recomposées, ce livre se voudra être aussi un guide plus général.

Un autre livre témoignage.

En parallèle, j’écris aussi …l’histoire de ma vie de maîtresse d’école...mais surtout par quel “hasard” ou pas je suis devenue institutrice!

Il y a 10 ans, je me suis retrouvée confinée...et l’écriture sur ce blog avait jalonné cette période difficile!

Et oui! J’entamais un “bras de fer” avec mon administration, l’Education Nationale! Suite à une mauvaise information de sa part, je me retrouvais piégée : parce que j’avais réussi le concours interne de professeur des écoles, et alors que je l’avais passé pour améliorer son montant, voilà que je perdais mon droit à la retraite des instituteurs,  à 55ans.

Même le juge du tribunal administratif était effaré : j’avais passé un concours…. pour travailler 5 ans de plus!!!!! Cette histoire ubuesque m’a entrainée dans un bras de fer qui a duré près de 2 ans et que j’ai finalement gagné, grâce au soutien de TOUS, même des services académiques. Et TOUS ou presque devant mon histoire incroyable m’ont dit :  “tu devrais l’écrire “.

Quand on s’en est sorti…on a  qu’une envie : oublier, passer à autre chose…mais j’ai toujours pensé que j’écrirais cette “histoire” pour servir de témoignage sur ce qui se passe dans l’administration et surtout pour donner espoir à ceux qui se battent : ne jamais baisser les bras…je m’appelle BRAMONTE, c’est sans doute plus facile LOL!

J’ai commencé mille fois dans ma tête, sur des carnets, sur ce clavier à écrire mon histoire que j’ai souvent racontée…: toutes les phrases sont prêtes à être imprimées et des dizaines d’articles sont en attente! Mais en commençant par la fin, il m’est apparu indispensable de raconter le début : comment j’avais atterri dans cette administration castratrice d’autant que j’avais été échaudée : j’en avais vu d’autres en tant  qu’étudiante, la poste ou  les impôts.

J’ai donc repris  cette histoire qui a des racines dans mon enfance.  Avoir un regard plus général sur cette “destinée” m’a fait comprendre les choix que j’avais faits. Des choix souvent basés sur des intuitions ou une lecture d’indices que me donnaient les circonstances de la vie. Le choix de rejoindre l’Education Nationale en est l’un des plus flagrants!!! Devant l’intérêt de mes interlocuteurs, je me suis toujours dit que je devais le mettre par écrit….

En reprenant ce blog, je commencerai par mettre des extraits de ces textes pour avoir des avis, pas seulement de ceux qui me connaissent mais d’autres visiteurs qui seraient arrivés sur ce blog par les chemins détournés, notamment  des réseaux sociaux.

J’aime écrire et j’écris tout le temps depuis si longtemps…Sans doute, avec l’âge de la sagesse.. j’ai envie de partager un peu plus  aujourd’hui !

Mais écrire quelques articles …ou un livre! Serai-je au niveau?

J’ai essayé de me rassurer en participant à la master class d’Eric Emmanuel Schmidt. J’ai d’ailleurs mis quelques exercices dans la catégorie essais.Je me suis régalée, en faisant des figures imposées, à revisiter quelques souvenirs mais j’ai vite arrêté pour ne pas trop m’éloigner de mes projets. Non, je n’ai pas besoin d’inventer, il y a tellement d’histoires vraies de ma vie à revisiter…parfois je me dis que j’ai déjà eu plusieurs vies..et pourtant il me reste tant à faire!

Voilà, c’est j’espère,  reparti..Mes doigts recommencent à courir sur le clavier. Merci à mon premier job de secrétaire, autodidacte comme les autres d’ailleurs,  d’avoir conservé ce savoir faire.

Comme beaucoup, je pensais mettre à profit le confinement pour accélérer tous ces projets et curieusement…ou évidemment, j’ai été bloquée!!! Mais après cette année bousculée, l’énergie revient  car cette situation “exceptionnelle”” a eu d’autres effets, notamment celui de nous mettre en observation, en interrogation, en réflexion sur nous-mêmes et sur le monde réel dans lequel on vit! Mais surtout, j’ai engrangé des monceaux d’informations sur des sujets, notamment de la santé que je n’aurais jamais consultés sans cette assignation à résidence!

A 68 ans et grâce à  toutes les expériences que j’ai vécues…les pièces du puzzle se sont rassemblées et je vois de plus en plus clair!

Et cela j’ai envie de le partager.

A bientôt peut-être…

 

 

Write A Comment