Non classé

Critiquez mais proposez (suite)

Le titre du post précédent, est pour moi,  un rappel du monde associatif que je connais très bien (près de 20 ans ..)

C’est une phrase que j’ai fini par dire au bout de quelques années de responsabilités associatives.

Devenir présidente ou vice-présidente d’une association locale ou nationale, est une expérience très intéressante, enrichissante voire passionnante, mais pas toujours très facile : beaucoup de temps et d’énergie investis , pas de salaire et en plus :des critiques!
Souvent positives, il faut bien le dire, mais avec derrière le sentiment que les bonnes réactions sont parfois le fruit d’un soulagement. On demande un avis et on vous répond : c’est très bien ,ce que tu fais est parfait…au cas où ce ne le serait pas, je pourrais demander de l’aide!

Les critiques négatives, au début on les accepte puisque elles sont légitimes. En général, on est pas spécialiste, on ne sait pas faire. Mais au bout d’un moment, le petit groupe qui fait (toujours les mêmes ) commencent à devenir plus efficaces, et de ce fait décident plus facilement.

Et là, arrivent de nouveau les critiques. Les pires, à priori..critiquer pour critiquer!
Alors soit, il faut décider! Je  décide mais il y a toujours quelqu’un pour critiquer, et souvent négativement.

En fait, c’est plus une posture, on pense que si l’on dit que ça ne va pas, on est plus crédible..et c’est tellement facile de critiquer en faisant un bon mot..qui la plupart du temps  n’est pas de soi ! et qui clôt le débat.
Au contraire, faire une critique positive ou une proposition vous entraîne à développer, à argumenter, en fait à vous mouiller, à vous exposer aux critiques des autres.
Tant pis, j’ai souvent pris ce parti, je me lance je fais…j’attends les critiqueurs (nouveau mot), comme d’habitude, au pied du mur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *